Culture

« Je te rends ton amour  » : Mystère, Sang et Censure

je_te_rends_ton_amour

M’extraire du cadre, la vie étriquée, d’une écorchée…

En 1999 sort l’album Innamoramento de Mylène Farmer. Après un premier single « l’Ame-stram-gram » qui nous offre un majestueux vidéo clip tourné en Chine, sort le second titre «  Je te rends ton amour », réalisé par François Hanss. Mylène Farmer s’est toujours extrait du cadre. Elle n’a jamais fait les choses comme les autres. Spectacles démesurés, clips filmés comme des moyens métrages, ou encore son mystère inégalable, Mylène Farmer est une artiste française incomparable.

Mylène Farmer dans le clip Je te rends ton amour
Mylène Farmer dans le clip Je te rends ton amour

Sang et censure

Quand la vidéo de la chanson « Je te rends ton amour » sort, elle devient la 4ème vidéo censurée de la star. Une église, du sang, un viol, de la nudité. Il n’en a pas fallu plus pour que le CSA interdise la diffusion du clip aux heures normales d’écoute. Une cassette sortira alors dans le commerce, dont les bénéfices de la vente seront reversés à l’association Sidaction. « Je n’ai jamais eu envie de choquer » affirmera la chanteuse. Et on la croit. Et nous ne sommes pas choqués. Mais intrigués.

Qui est l’Autre ?

A qui rend-elle son amour ? A son père ? A Dieu, peut être ? On pourrait penser à ce dernier, tant son image est présente dans la vidéo. Mylène Farmer est ici une jeune femme aveugle qui rentre dans une Église. Blessée dans le confessionnal, par un prêtre qui représente le Mal, c’est nue qu’elle se retrouve dans la marre de son propre sang. Elle renaitra, frêle, au milieu de l’Église abandonnée. Une bague qu’elle glisse dans le sang, remplie de symbolisme.. puis la chanteuse ressort, toute vêtue de noir, la vue apparement recouvrée. A quel prix ? Quel pacte ? Pourquoi se détourner de Lui ? Les questions sont nombreuses autour de ces images belles et envoûtantes. A différents niveaux, certains y interprètent l’emprise trop forte du père dont elle veut se débarrasser, d’autres du Sacré, qui n’offre pas les réponses attendues et qui peut tant décevoir

Egon Schiele
Le peintre Egon Schiele

Son seul maître Egon Schiele

« Je reprends mon amour / Redeviens les contours / De mon seul maître Egon Schiele » chante-t-elle. Toutes les paroles de la chanson font référence, clairement, à l’univers de la peinture, dont celle du grand maitre autrichien, et très torturé, Schiele. Elle est sa « Femme nue debout » à lui, comme toutes ces rousses qu’il a peintes au cours de sa vie. On retrouve d’ailleurs la signature du peintre dans le livret de l’album. Et s’il fallait plonger dans son univers pour mieux comprendre l’état d’âme de la chanteuse ? Peintre troublé et troublant, scandaleux à son époque, les corps peints par Egon Schiele sont souvent anguleux, nus, bruts. Les modèles sont très jeunes et très nus. Une œuvre entre art et érotisme, qui témoigne d’une inlassable quête intérieure.

Mystique Mylène

Les paroles se superposent aux images de Mylène dans l’église…Son Seul maître Egon Schiele résonne, là dans ce décor pur et hostile à la fois. Mylène, mystique dans l’église, ne trouve pas sa lumière. Elle est l’Œuvre d’un peintre troublé, à l’instar de notre propre existence : imparfaite, étriquée, à préférer le sombre, à rêver (à) mieux. Comment mieux guider nos choix, et notre vie, quand ceux vers qui l’on se tourne, peuvent nous décevoir et tant nous ressembler ?

Mystique Mylène
Photo extraite du clip Je te rends ton amour

Jamais la chanteuse ne dévoilera le sens de ses mots, de l’histoire dans cette église. Elle n’aime pas la justification. Nous ne pouvons qu’interpréter ou supposer. La chanson et la vidéo ont cette magie là : nous intriguer et diffuser à chaque fois un doux parfum de mystère, où, durant 5 minutes, un cocktail de religion, de sang et de nudité bousculent nos sens.

0 Commenter
Partager

Les Mystiques

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*